Depuis les J.O. de Sotchi et tout au long de l’année de nombreuses personnes souhaitant faire du Rollerski nous ont sollicités. Leur motivation première était, pour leur bien-être et sans autre objectif, de pratiquer d’une activité sportive complète et ludique. Nous ne pouvions que les conforter dans ce choix, d’autant plus que dans notre région (le sud-ouest) l’enneigement dans les Pyrénées ou le Massif Central devient de plus en plus compliqué pour la pratique du ski de fond et que cela ne peut concerner que quelques mois dans l’année.

Contrairement au ski alpin où la motricité est produite par la pente et où en maitrisant le chasse-neige on peut commencer à faire des descentes, en roller, ski de fond ou rollerski c’est à vous de produire vôtre motricité. Lorsque l’on débute l’équilibre sur la jambe de glisse et le transfert d’une jambe sur l’autre sont difficiles à bien maitriser. On est souvent en double appui, le centre de gravité reste entre les deux skis ou rollers. C’est rassurant mais pas du tout efficace pour rouler. Si c’est votre cas, je ne peux que vous encourager à prendre des cours. Soit des cours de roller, des cours de ski de fond voire des cours de rollerski proposés par certaines ESF.

Si avez passé ce stade vous pouvez vous lancer et voici donc quelques conseils pour débuter.

Si vous avez des rollers, procurez-vous juste des bâtons de rollerski et, à coût réduit, vous serez équipés pour faire du NordicBlading. C’est une discipline proche du rollerski et physiquement plus complète que le roller. Suivez ensuite la même progression que pour le rollerski. Ce sera plus facile de débuter avec des rollers ayant des roues lentes.

Vous avez des rollerskis ou on vous en a prêtés, suivez la progression suivante :
Un excellent livre pour vous guider dans la technique « Le ski de fond » Wilfrid Valette - Renaud Charignon aux éditions Glénat

  1. Commencez par patiner sans les bâtons pour retrouver votre équilibre puis essayez d’allonger le plus possible votre temps de glisse. Plus il sera long plus vous aurez du temps par la suite pour ramener les bâtons entre deux poussées.
  2. Reprenez l’étape précédente avec les bâtons en mains sans pour autant faire de poussée avec. Le patinage sans bâton est un exercice qui est pratiqué même par les plus expérimentés. C’est une étape très importante car le travail des bâtons ne vient qu’en complément de celui des jambes et non l’inverse.
  3. La poussée simultanée pour se familiariser avec la poussée sur les bâtons et l’équilibre avant-arrière. Mettez vos skis parallèles, jambes très légèrement fléchies. Piquez vos deux bâtons, simultanément de part et d’autre, au niveau de l’avant des chaussures. Traction puis poussée sur les bâtons en fléchissant le buste sans, pour autant, fléchir plus les jambes. Prolongez au maximum la poussée avec les bras en arrière.Poussée simultanée
    Source : « Le ski de fond » Wilfrid Valette - Renaud Charignon aux éditions Glénat
  4. Le pas de deux, ce sera votre geste de base par la suite. Il consiste en une poussée avec les bâtons pour deux temps de patinage des jambes. Il est asymétrique et doit donc être pratiqué sur l’attaque jambe droite et l’attaque jambe gauche. Dans un premier temps, ne cherchez pas à pousser trop sur vos bâtons mais utilisez-les davantage pour vous redresser et vous aider dans le transfert d’un ski dur l’autre.Deux temps
    Source : « Le ski de fond » Wilfrid Valette - Renaud Charignon aux éditions Glénat
  5. Reprenez l’étape 2 mais cette fois en calant vos bâtons sous vos bras. C’est un peu plus difficile mais excellent pour travailler l’équilibre.Sans bâtons
    Source : « Le ski de fond » Wilfrid Valette - Renaud Charignon aux éditions Glénat