Bonjour,

Les mesures prises par le gouvernement pour lutter contre la COVID nous pénalisent dans la pratique de nos activités sportives. C'est le prix à payer pour protéger notre santé et celle de nos proches.

Nous ne savons pas quand nous pourrons retrouver une activité normale et, l'hiver approchant, ce sera de plus en plus problématique pour les sports de plein air: L'athlétisme, le golf, et dans une moindre mesure le tennis. Quoiqu'il en soit pour le moment aucune pratique de ces sports n'est possible.

Heureusement, il reste l'espoir d'un possible vaccin, d'un recul naturel de l'épidémie, de remèdes efficaces qui pourraient apparaître avant le printemps prochain et nous libérer des lourdes contraintes que nous subissons. Gardons espoir et maintenons-nous en forme.

L'autre aspect de cette pandémie est l'impossibilité de se réunir, et donc de convoquer des réunions de bureaux, des conseils d'administration et bien sûr des Assemblées générales. Concernant le bureau et le conseil d'administration, nous pouvons utiliser la Visio-conférence; ce n'est pas aussi efficace qu'une réunion en présentiel mais cela suffit pour traiter les affaires courants.

Concernant l'Assemblée générale, c'est un peu plus complexe à mettre en place. En mai dernier, au sortir du premier confinement, nous avions organisé une mini AG avec les administrateurs et des délégués de chaque section. J'espère qu'en 2021, nous serons capables de nous réunir tous à nouveau pour échanger en toute liberté sur les sujets qui nous préoccupent. Ils sont actuellement au nombre de quatre:

1 - Le devenir des sections sportives de Bordeaux dont le nombre d'adhérents se réduit d'année. Cette diminution du nombre d'adhérents entraine mécaniquement un nombre limité de candidats aux postes d'administrateurs et une réduction préoccupante des ressources financières du Club et de ses sections. 

2 – Les nouvelles règles de financement du sport d’entreprise par le CSE Grand Sud qui ont entrainé la dissolution de nos sections Bowling et Ski de fond, et la défection de la majorité de nos retraités qui étaient au cœur de l'animation des sections.

3 - La place des sections loisir dans le cadre du Club Sportif Bordeaux et du CSE Grand sud. Le Club Sportif Bordeaux a mis provisoirement en place une procédure permettant de transférer aux sections loisir les financements en provenance du CSE. Une solution est à l’étude pour rattacher directement les sections loisir de Bordeaux au CSE Grand sud et permettre ainsi leur financement direct.

4 - Le rôle du Club Sportif Central dans l'organisation actuelle du Club Sportif Bordeaux et du CSE Grand sud.

Si vous avez des avis, des réponses ou des suggestions, n'hésitez pas à m'en faire part. Le débat est ouvert.

En parallèle de tout cela, je m'efforce, avec l'aimable et patiente collaboration de Richard, de m'impliquer dans la gestion du site du Club Sportif Bordeaux. Dans un premier temps, je mets à jour les actualités du CDL et de ses sections. Dans un deuxième temps, je vous solliciterai pour m'envoyer vos articles ou pour que vous les rédigiez vous-même en vous donnant les accès nécessaires.

Je reste ouvert à toutes vos questions, vos réflexions et vous souhaite un bon confinement dans le respect des règles sanitaires actuelles. 

Daniel Bideau

Président du Club Sportif Bordeaux

Le 10 novembre 2020

Go to top