Beaucoup de personnes me contactent pour me poser la question : « que vaut-il mieux choisir : le Rollerski ou le Nordic-Blading ? ».
Le choix dépendra principalement de ce que vous souhaitez faire :

Vous êtes plutôt orientés ski de fond alors choisissez le rollerski. C’est ce qui se rapproche le plus du ski sur neige. Comme le ski de fond il se décline dans la technique « Skating » et dans la technique « Classique » (pas alternatif) et tous les « Pas » de l’une ou de l’autre technique sont réalisables.

Le matériel :

  • Des chaussures de ski de fond
  • Des bâtons avec des pointes rollerski en carbure de tungstène.
  • Des rollerskis (ski-roue) avec les fixations

Les rollerskis skating sont souvent proposés avec différents types de roues : Standard, lentes ou semi rapides, que l’on peut changer en fonction de la pratique que l’on souhaite.

Vous êtes plutôt orientés roller alors choisissez le Nordic-Blading. C’est un bon complément au roller qui vous fera travailler également le haut du corps. On ira généralement moins vite qu’en roller mais on pourra faire plus de distance. Il vous faudra apprendre à synchroniser le travail des bras (bâtons) et celui des jambes. C’est ce qu’on appelle les différents « Pas ».

Le matériel :

  • Des rollers, des modèles d’entrée de gamme suffisent et seront même plus faciles pour débuter.
  • Des bâtons avec des pointes rollerski en carbure de tungstène.

Vous n’êtes ni l’un ni l’autre mais vous voulez simplement pratiquer une activité physique complète et ludique. Dans ce cas il sera plus simple pour vous de débuter par le nordic-blading. L’investissement est moindre, c’est un peu plus maniable que les rollerskis et vous trouverez plus facilement quelqu’un pour vous apprendre à tenir sur des rollers. A noter que les bâtons peuvent être une aide pour le positionnement dans l’apprentissage du roller.
Mais, par la suite, pourquoi ne pas passer au rollerski ?
Personnellement je fais du ski de fond et du roller depuis de nombreuses années et, si j’ai d’abord fait du rollerski puis du nordic-blading, je suis maintenant revenu au rollerski. Les rollerskis sont beaucoup plus tolérants lorsque vous avez des petits cailloux ou des petites branches sur le sol ou que le revêtement est un peu dégradé ou lorsque vous avez tendance à passer en appui arrière. J’ai le souvenir de belles gamelles en roller ou nordic-blading et, parfois, bien douloureuses.

 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Go to top